non communiquée
Mercredi 20
Septembre
 
A faire | Randos de l'été | La source de Velleminfroy | Patrimoine bâti | A DECOUVRIR | LA NATURE | LA NATURE |
Projet vergers


Verger, arbre à cavités favorable à la biodiversité

L'objectif du Projet verger :

Son principal objectif est la conservation :
     -   du patrimoire paysager de la zone géographique concernée,
     -   des variétes fruitières régionales,
     -   de la biodiversité liée à ces milieux.

Un constat :

La zone géographique concernée présente un paysage encore relativement bien conservé dans le sens où les éléments mis en place par les générations antérieures subsistent telles que les ceintures d’arbres fruitiers haut de tige en périphérie des villages. Ces vergers constituaient auparavant une ressource alimentaire et de revenus  non négligeables. Il représente aujourd’hui un élément paysager agréable puisqu’ils permettent de rompre avec la monotonie des monocultures. Mais surtout ces vergers favorisent la conservation de variétés fruitières régionales et d’espèces animales d’importance patrimoniale telle que la Chevêche d’Athénas.

Cependant ces vergers vieillissent et disparaissent pour deux raisons. Lorsque les arbres  meurent, ils ne sont pas remplacés. Et les pratiques agricoles modernes favorisent l’élimination des arbres au sein des pâtures pour une manipulation plus aisée du matériel agricole moderne.

 

Le patrimoine paysager et la biodiversité de ce secteur sont donc fortement menacés à court terme.
En effet, la population de chouettes chevêches est en déclin sur cette zone. Les recensements de cet oiseau effectués tous les cinq ans par la LPO Franche-Comté montrent que la proportion de villages occupés est en constante  diminution. De plus la densité de la population est assez faible dans l’est de la France, plus faible que dans l’ouest ou que dans la zone méditerranéenne. Ceci fragilise d’autant plus la population locale.

La zone choisie pour ce projet coïncide en grande  partie avec un secteur d’étude LPO (Etude tous les 5 ans) de la chouette chevêche.

 

Cependant cette zone abrite encore une population de chouettes chevêches intéressante. Cet oiseau est un rapace dont le régime alimentaire est essentiellement  constitué d’insectes. Sa présence dans cette zone est directement liée à la présence de vergers qui constituent un habitat à part entière. En effet, ceux-ci offrent d’une part un gîte par la présence de cavités au sein des arbres les plus vieux. D’autre part, il présente une ressource alimentaire préservée car ces milieux abritent encore des populations de micro-mammifères et d’insectes capables de satisfaire aux besoins alimentaires d’une avifaune menacée. Ceci s’explique par l’absence d’un travail intensif du sol et l’absence de traitements phytosanitaires dans ces zones.

Un tel milieu constitué par des vergers est aussi favorable à tout un cortège d’espèces migratrices, cavernicoles et insectivores  peu communes tels que le torcol fourmilier, la huppe fasciée, le rouge queue à front blanc…

Situation géographique :

La zone géographique choisie est constituée de 22 villages centrés sur la communauté de commune du pays de Saulx. L’ensemble de ces communes abrite encore une population de chouette chevêche. (voir enquête LPO). La répartition de cet oiseau et son habitat constituent les deux critères à partir desquels la zone de travail a été délimitée.

 
 
Copyright © 2011 Syndicat d'initiative du PAYS DE SAULX - Tous droits réservés Réalisation Torop.Net
Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site

Diaporama du Pays de Saulx Syndicat d'Initiative du Pays de Saulx